Liste citoyenne et écologiste

Entre riverains et aéroport, que se passe t-il?

La réunion de la Commission consultative de l’environnement de l’aéroport de Valence Chabeuil a eu lieu le 8 décembre dernier. La réunion était animée par Mme Argouarc’h,  Secrétaire générale de la Préfecture.

Madame Argouarc’h évoque en préambule les conditions et les ambitions de cette réunion qui doit déboucher sur un dialogue constructif, mettant en avant la Covid, le changement climatique, la préservation des emplois et de l’environnement, le cadre de vie.

La directrice de l’aéroport cite les principaux chiffres sur le trafic de cette dernière année: un peu plus de mouvements d’avions[1], un peu moins de mouvements d’hélicoptères, militaires comme privés, au total, 31 000 mouvements en 2019, pour un peu plus de 1900 passagers commerciaux.

Le GAMSTAT (Groupement Aéromobilité de La Section Technique de l’Armée), le centre d’évaluation technique et tactique des matériels et des aéronefs de l’Aviation Légère de l’Armée de Terre (ALAT) , comprenant 5 hélicoptères, se défend de ne pas respecter les consignes de vol, sauf lors de formations à la panne.

Les faits marquants de 2018 et 2019 :

  • L’aéroport est devenu un point de passage frontalier (ce qui sera effectif en 2021)
  • Pas de trafic low-cost sur l’aéroport
  • Restructuration de la partie loisirs
  • 5 avions d’affaires privés sur l’aéroport
  • Lieu d’accueil de la sécurité civile
  • Budget total de l’aéroport: budget total de 1.2 M€[2], avec une bonne gestion.

Les projets sur le site

Sont prévus

  • La rénovation de la tour de contrôle,
  • un meeting aérien du GAMSTAT en juillet 2021 (report de 2020),
  • la préservation et la valorisation de la biodiversité – « un développement durable ».
  • Une amélioration permettra aux avions équipés de se poser aux instruments par vent du sud (piste 19), mais cela ne concerne que peu de trafic.

La FRAPNA (Fédération Rhône Alpes de Protection de la Nature), émet des réserves sur l’intérêt et l’avenir de l’aéroport en regard des nuisances. Pascal Pertusa, représentant le Conseil départemental, refait l’historique rapide de l’aéroport depuis sa rétrocession par l’Etat, concluant qu’il faut diminuer les nuisances sonores, et plaide pour l’écriture rapide d’une charte de bonne conduite réclamée par les riverains.

Mme Nuti, Directrice de la Direction Départementale des Territoires intervient, demandant qu’une campagne de mesures puisse avoir lieu. « Trop cher » lui lance le représentant de la Direction générale de l’aviation civile, mais elle insiste, elle l’a obtenu pour les nuisances de l’aéroport de Genève.

Suivent des échanges sur le nombre d’infractions ( 50 par an dit la Directrice), et un désaccord sur le terme d’infractions entre la Direction Générale de l’Aviation Civile (sur le non respect des procédures) et les associations : augmentation des nuisances sonores, à toute heure du jour, voire de la nuit, odeurs de kérosène, points fixes des hélicoptères, survol des habitations à basse altitude … Vivre à Chabeuil rappelle le temps perdu depuis l’engagement du Préfet Spitz d’avancer sur une charte de bonne conduite en juin 2018.

Mme la Secrétaire générale prône l’ouverture d’échanges autour de cette charte, demande que la quantification des nuisances sonores soit effectuée. Elle accepte que Mme la Directrice de la DDT joue le rôle de médiatrice entre aéroport et habitants, et lui confie la responsabilité de rédiger une charte.

Mme Nuri accepte ces tâches, en insistant sur la nécessité que tous fassent un pas vers l’autre, ajoutant que l’aéroport fera quelques efforts ! Elle propose que la prochaine réunion fasse le tour des installations. Parlanges environnement demande que le tour des installations passe par les hameaux.

Objectif : une charte approuvée en juin 2021.

Mme le Maire de Chabeuil prend alors la parole pour remercier les organisateurs de leur invitation, ajoutant qu’elle n’est pas au fait du sujet, mais rien de plus, ni sur les retombées économiques, ni sur les nuisances, … et remercie encore.

Fin de la réunion avec Mme la Directrice de l’aéroport qui échange en aparté avec Mmes Argouac’h et Nuti.

Cultivons Chabeuil remercie les associations Parlanges Environnement, Vivre à Chabeuil et la FRAPNA de représenter les chabeuillois dans cette instance depuis 3 ans et de ne rien lâcher. Le travail sera un jour récompensé!

[1] La CCE ne s’est pas réunie depuis juin 2018 !

[2] Les mouvements sont ou des décollages ou des atterrissages, ils ne prennent pas en compte les vols stationnaires des hélicoptères

[3] Le résultat d’exploitation et les diverses subventions ne sont pas précisées, bien qu’elles aient été évoquées par des membres de la CCE, notamment un représentant de la Chambre de Commerce et d’Industrie

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *